mardi 30 septembre 2008

Cidre et dragon, seconde partie : Le Bonheur.

En images, et merci aux aimables photographes.

Samedi, après-midi.
La tente montée en dix minutes (deux secondes pour la déplier, neuf minutes et cinquante-huit secondes pour planter les sardines et tendre les haubans...) et les affaires rentrées à l'intérieur, nous nous mettons tous en route, direction le centre-ville ou se déroule le festival, via la plage.
TrioAu bord du parking de la plage, trois silhouettes connues et costumées (non, Tar, pas déguisées) attendent : Laegalad, l'Empereur-Dieu et Geliriel (dans l'ordre sur la photo). Miam_Après les salutations et effusions, les estomacs se font entendre. Qu'à cela ne tienne, l'Escapade nous tend les bras, avec son menu médiéval : pour moi, poulet grillé accompagné  de haricots blancs et "taters"(*), avec un verre de cidre. Le dessert (tarte aux pommes) et le café sont également offerts, pour un prix modique!
Alors que nous achevons de nous remplir la panse, une voix familière annonce dans les haut-parleurs : "Le festival Cidre-et-Dragon est officiellement commencé."
Commence alors une journée de déambulation faërique, entre belles dames vétues de somptueux atours, Kendraguerriers en armure et créatures tout droit issues des légendes (dont un minotaure aussi vrai que le "vrai") parmi les échoppes, stands et points d'animation.  Musique_
Nous rencontrons lors de ces pérégrinations Kendra-l'organisatrice (ce qui se voit à son splendide badge blanc, c'était en outre la voix familière de tout à l'heure) puis un duo de musiciens belges qui improvisent un mini-bal au milieu de la rue!
Les heures passent à toute vitesse, entre exploration du festival (plutôt étendu, ma foi!) et allers-retours au camping, pour déposer des affaires, puis pour faire une petite pause "goûter" de pommes et de crème de marrons autour d'une petite partie de saboteur.saboteur
Le soir approche, et par conséquent le concert du Naheulband. Ceux qui ne vont pas au concert sont invitésNaheulband par les amis du Dragon Vert à leur campement.
Plus de deux heures de chansons rolisti-chaotiques dont certaines inédites, ponctuées de pubs pour les masses Paf, les épées Durandil et ce merveilleux magasin qu'est Au Donjon Facile.
A la sortie, petit sandwich pas trop médiéval, et pas super fantastique, et nous rejoignons le campement du Dragon Vert, pour retrouver les dernières connaissances, Elwë 1er costumé en soldat de Minas Tirith, Zelphalia et Forfirith, parmi leurs compagnons.
Majestoet Zelphie Forfi    Photo_091
Vers 1 heure, la fumée dans les yeux (les feux de camp c'est bien, sauf si le bois est mouillé), nous rentrons au camping, et peu après, dodo le dragon recroquevillé.
FIN (du chapitre, seulement)

* : Po-ta-toes! (Samwise Gamgee, Lord of the Rings (VO), Livre IV) Des patates, quoi. (**)
** : Chic, les notes sont en fin de chapitre!

Posté par Dragon Sacquet à 22:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Cidre et dragon, seconde partie : Le Bonheur.

    ah oué d'accord ... 'fectiv'min c'tait un peu court ... mais personne n'a été voir Orphaned Land, ça a été annulé ou quoi ????

    Posté par Mel'O'Dye, lundi 1 décembre 2008 à 01:54 | | Répondre
  • Bertrand y est allé, je crois que c'est le seul d'entre nous...
    Je me souviens qu'il disait avoir bien apprécié, surtout les morceaux bien mélodiques/mélodieux.

    Posté par Dragon, jeudi 4 décembre 2008 à 23:51 | | Répondre
Nouveau commentaire